S4E26-28 – Slow working entrevue avec Diane Ballonad Rolland

Comme tu le sais, le temps, la gestion du temps, la productivité et l’organisation sont mes sujets de prédilections pour les podcasts. Aussi lorsqu’on m’a donné l’opportunité de faire une entrevue avec Diane Ballonad Rolland. Connue dans l’univers du podcasting sous la chaîne “Temps et équilibre” j’ai bondi de joie. Aujourd’hui, nous allons parler ensemble de “Slow working, 10 séances d’auto coaching pour travailler moins mais mieux” . Ce dernier ouvrage est paru le 27 mai aux éditions Vuibert dans la collection “My happy job”. Bonne écoute !

Podcast : Slow working entrevue

Cet épisode est découpé en plusieurs épisodes pour un confort d’écoute.

Première partie :

Deuxième partie :

Troisième partie :

 

Qu’est-ce que le slow working ?

Diane : Le slow working, c’est une autre façon de travailler : c’est comprendre qu’on peut être efficace sans forcément s’épuiser, qu’on peut atteindre ses objectifs en travaillant moins, parfois plus lentement, en tous les cas différemment. C’est une réflexion de fond et une remise en question qui nous invitent à remettre le travail à sa juste place, à doser son effort, à travailler intelligemment plutôt qu’avec excès et à s’octroyer chaque jour des temps de pause pour préserver son équilibre et son énergie dans la durée.

Parle-nous de ce projet et de la genèse de ce livre

Diane : Tu le sais, je travaille depuis longtemps, dix ans maintenant, sur notre relation au temps, et sur l’importance de se le réapproprier, de ne plus le subir. Et je m’intéresse depuis longtemps aussi à la façon dont on « vit » le temps dans le monde du travail, et sur l’impact de cette perception sur notre qualité de vie au travail. Je milite à mon niveau par exemple, avec mes armes, pour convaincre les entreprises qu’il est nécessaire de réhabiliter des temps de réflexion dans nos journées de travail.

J’avais écrit plusieurs billets de blog et épisodes de podcast sur le sujet, j’ai été interviewée à plusieurs reprises, sur My Happy Job, sur Courrier Cadres, Psychologies, et l’idée du livre est venue assez rapidement, comme une évidence finalement, lors d’un déjeuner avec la directrice des Editions Vuibert, qui était mon ancienne éditrice chez Eyrolles. J’avais envie d’approfondir le sujet, de contribuer à diffuser les grands principes du slow working auprès d’un public plus large, et surtout de le rendre accessible à tous afin que chacun puisse l’adapter à son quotidien professionnel

La vie au travail n’est pas toujours simple

Sophie : Selon toi, quels seraient nos “travers” lorsqu’on travaille ?

Diane : Ah, ils sont nombreux mais ils nous concernent tous : manque d’attention et de concentration, éparpillement mental, dispersion, procrastination ou au contraire précrastination, multitasking… je continue ? 🙂

Sophie : Tu passes à travers 10 points, qui sont les 10 séances d’auto-coaching, quel à été pour toi le point le plus délicat à aborder et pourquoi.

Diane : Je dirais peut-être le chapitre 9, entreprendre slow, d’abord parce que c’est le premier que j’ai écrit et aussi parce qu’on le sait, quand on entreprend, il est difficile de mettre des limites à son investissement, et que le mythe de l’entrepreneur « habité » par son projet, prêt à consacrer tout son temps, et toute son énergie, au développement de son entreprise, a la vie dure. Le slow entrepreneur, lui, a compris que pour aller loin, il lui fallait ménager sa monture. Et donc se garder des temps précieux et indispensables pour la récupération et le ressourcement.

Un auto-coaching pour pratiquer le slow working

Sophie :(…) peux-tu expliquer comment se crée l’auto coaching au fil des pages ? 

Diane : Chaque chapitre s’article en effet autour d’une séance d’auto-coaching. Chaque séance est organisée de la même manière : après une introduction au sujet abordé dans la séance, une partie « Mon carnet de bord » propose un ou deux courts exercices pour rentrer dans le vif du sujet et démarrer sa propre réflexion. Nous abordons alors un cas pratique tiré du monde du travail, « Cela peut nous arriver à tous », qui permet de contextualiser la problématique abordée, suivie de mon décryptage de « coach » : « Décryptons ensemble ». Vient alors le cœur du chapitre, la partie « Coaching », avec 3, 4 ou 5 clés très concrètes à mettre en pratique dans son quotidien professionnel, avant de clôturer le chapitre par une invitation à passer à l’action.

Burn-out, travail et slow working

Sophie : Les excès de travail mènent à un mal : le burn-out. (…) Quels conseils slow donnerais-tu à une personne au bord du burn-out ?

Diane : d’abord de faire sienne cette phrase que j’avais dit à mes stagiaires en conclusion d’une formation de trois jours sur la gestion du stress professionnel :

« Aucun travail, aussi enthousiasmant, aussi valorisant 
soit-il, ne mérite qu’on y laisse sa santé, émotionnelle,
physique et psychique. Aucun ! » 

A une personne au bord du burn-out, je lui dirais enfin de s’arrêter et de se reposer. (…)  Et puis, peut-être, dans un second temps, après un temps de repos récupérateur, j’inviterais cette personne à s’interroger sur ce qui est nécessaire à son équilibre : « Qu’est-ce qui est nécessaire à mon équilibre ? » ou encore « De quoi j’ai besoin pour me sentir bien ? ». Etonnamment, pour avoir souvent posé cette question, j’ai pu constater que beaucoup de personnes ne savaient pas y répondre. Pour moi, c’est le point de départ d’une réflexion globale qui doit les emmener bien plus loin.

New job et bonnes habitudes

Sophie : …Quels conseils slow donnerais-tu à une personne qui commence un nouveau job ?

Diane : d’apprendre à préserver son énergie dans la durée, y compris dès la prise de fonction, parce que précisément, le véritable enjeu, c’est de tenir le rythme dans la durée. (…) On attend de lui qu’il sache discerner, dans le flot ininterrompu des tâches, ce qui est prioritaire de ce qui ne l’est pas. On n’attend pas de lui qu’il travaille trois fois plus que les autres, on attend de lui qu’il travaille trois fois mieux, avec la hauteur de vue qui devrait être la sienne désormais.

Sophie : Si il n’y avait qu’une seule chose à retenir de “Slow working” quelle serait-elle ?

Diane : Ah ah ! Bonne question… Je dirais que

 "le slow working, c’est avant tout s’inscrire dans une révolution 
douce qui dépasse le monde du travail et modifie progressivement, 
notre façon de voir le monde."

Slow Working, retrouve Diane

Diane : On peut trouver le livre normalement dans toutes les bonnes librairies, et via les grandes plateformes, Amazon, Fnac et Cultura

Sur le site aussi, bien sûr, des Editions Vuibert.

Pour ce qui me concerne, on peut me retrouver sur mon blog  et mon Podcast Temps et Equilibre, accessible via Apple Podcast ou Soundcloud , et bien sûr, via les réseaux sociaux, Instagram, Facebook, Twitter et LinkedIn.

Tu as aimé cet épisode ? N’hésite pas à le partager autour de toi !

 

A ton écoute pour ton bonheur

Tu souhaites retrouver la confiance en toi, apprendre à établir tes priorités selon tes choix de vie, résoudre sans détours tes problèmes, prendre des décisions éclairées sur tes actions et choix de vie, arrêter de procrastiner, gérer ton temps en apprenant comment faire plus avec moins de temps, trouver de l’aide pour te donner le coup de pouce dont tu as besoin ?

Coach de vie certifiée, je suis à ton écoute et je développerai pour toi des outils simples à implémenter dans ton quotidien. Le coaching de vie est la méthode efficace qui te permettra de concrétiser tes objectifs efficacement. N’attend plus et réserve gratuitement ton premier rendez-vous.

Crédits

Merci à cet artiste de rendre mes podcasts joyeux en musique.

Titre: Summer Spliffs
Auteur: Broke For Free
Source: http://brokeforfree.bandcamp.com/
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (9MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=495

Crédit image : Unsplash

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *