S4E17/18 – Vivre ses rêves en congé sabbatique

Parfois, on a un ou plusieurs rêves. Ce rêve nous drive, guidant nos actions vers un but qu’on souhaiterait accomplir. Aujourd’hui, j’ai la chance de recevoir Delphine qui a vécu pendant plusieurs mois son rêve. Ensemble, nous allons te partager son processus et organisation pour nous l’espérons t’inspirer toi aussi pour vivre ses rêves en congé sabbatique et passer par dessus tes barrières. Bonne écoute !

Podcast : Vivre ses rêves en congé sabbatique

Attention il y a 2 épisodes à écouter :


Épisode 17

Épisode 18
Bonne écoute !

Vivre ses rêves en congé sabbatique : le déclic

Sophie : Peux-tu te présenter s’il-te-plait ?

Delphine : Je m’appelle Delphine, j’ai 30 ans. Dans la vie, j’essaye de faire de mon mieux, et de rendre le monde plus joli ! J’imagine que tu voulais savoir ce que je fais dans la vie plus concrètement ^^. Eh bien j’ai 2 métiers. Un métier pour lequel j’ai fait des études, celui de diététicienne, que j’exerce depuis 10 ans. Je travaille dans l’assistance médico-technique à domicile(…) J’ai une deuxième activité en parallèle : je crée des bijoux fantaisie et des accessoires en tissu, sous le nom de “made in Velanne”. Pour cette activité, j’ai créé mon auto-entreprise il y a 8 ans ! Aujourd’hui je viens te parler d’un 3ème métier, exercé au cours d’une belle parenthèse pendant l’été 2018. 

Sophie : Moi je te connais depuis presque aussi longtemps que ça et je sais que tu as concrétisé un de tes rêves. Quel était ce fameux rêve ?

Delphine : Quand j’étais petite, mes parents nous emmenaient en montagne avec mes soeurs, dans le massif de la Chartreuse pour commencer. Puis on a fait des randonnées itinérantes, avec nuits en refuge. J’ai dormi pour la 1ère fois en refuge à l’âge de 7 ans, j’ai adoré. (…) Du moment où j’ai eu cette idée, ça m’a semblé être la meilleure idée possible ! J’étais pas hyper bien et cette idée était un peu ma lumière au bout du tunnel !

Vivre ses rêves en congé sabbatique : ses propres barrières

Sophie : Qu’est-ce qui selon toi t’’empêchait de vivre ton rêve ?

Delphine : Principalement la petite voix de la raison qui dit qu’on ne peut pas quitter un CDI à temps plein (dans un métier et un domaine qui nous plait) pour un job de 3 mois ! Aussi par peur de louper des choses(…) Et enfin, j’adore coudre et fabriquer des bijoux, j’avais peur que ça me manque, et mon entreprise à gérer !

Sophie : Comment as-tu mis en oeuvre tes actions ? Comment as-tu réussi à t’organiser ? 

Delphine : Je me suis dit qu’il fallait que le soir même, j’ai envoyé une candidature pour être aide-gardienne de refuge. En effet, j’avais peur de reculer, de me réveiller le lendemain matin en me disant que c’était une idée stupide (…)

D’un point de vue pratique, je me suis rendue compte que le congé sans solde n’était pas vraiment réglementé en France, chaque entreprise fait à sa façon. (…) Il faut en faire la demande 3 mois à l’avance, et l’employeur a 1 mois pour répondre. On a tout à fait le droit de travailler ailleurs pendant cette durée, notre contrat de travail étant “suspendu”, la seule restriction est qu’on n’a pas le droit de travailler dans une entreprise concurrente à la nôtre. Bref, c’était cette option là qui convenait, même si la durée de 6 mois étaient plus importante que ce que je souhaitais à l’origine (3 ou 4 mois).

Vivre ses rêves en congé sabbatique : la concrétisation

Sophie : Comment t’es tu sentie en vivant ton rêve ?

Delphine : Super bien ! J’étais là où je voulais être cet été là.

Sophie : Ton rêve s’est passé comment, est-ce que ça a répondu à tes attentes ?

Delphine : C’était exactement comme je l’avais imaginé. Avec le recul, j’étais vraiment au bon endroit, la bonne année, avec les bonnes personnes ! 

Vivre ses rêves en congé sabbatique : le retour au quotidien

Sophie : Comment s’est passé le retour au quotidien ?

Delphine : Ça a été progressif. J’ai finalement travaillé juillet et août au refuge, je suis partie en vacances en septembre, puis j’ai fait des petits boulots à l’automne. C’était un peu bizarre de se retrouver seule chez moi alors que j’avais été avec du monde tout l’été. J’ai aussi fait des projets pour made in Velanne, quelques petits voyages avec des copines et à Paris pour aller enfin au Salon CSF. C’était chouette mais c’est passé bien trop vite, j’ai fait 10% de ce que j’espérais faire en 6 mois ! J’ai repris le boulot mi-décembre (pile 6 mois après) (…) J’ai aussi rattaqué le boulot en étant plus sereine, avec plus de recul. Et en me disant que si jamais ça se passait trop mal, je ne mettrai pas ma santé en danger pour le travail, et que je pourrai démissionner, même si j’ai rien derrière, et que j’arriverai à trouver sans mal des petits boulots pour payer mon loyer.

Sophie : Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui à un rêve qui le chatouille dans un coin du cerveau ?

Delphine : De suivre son intuition, de ne pas hésiter à se projeter, et si on sent qu’il faut faire ça, de tout faire pour le réaliser ! 

Retrouve Delphine !

Retrouve l’univers joyeux et coloré de Delphine sur:

Tu as aimé ces épisodes ? N’hésite pas à l’épingler dans ta communauté !

A ton écoute pour ton bonheur

Tu souhaites retrouver la confiance en toi, apprendre à établir tes priorités selon tes choix de vie, résoudre sans détours tes problèmes, prendre des décisions éclairées sur tes actions et choix de vie, arrêter de procrastiner, gérer ton temps en apprenant comment faire plus avec moins de temps, trouver de l’aide pour te donner le coup de pouce dont tu as besoin ?

Coach de vie certifiée, je suis à ton écoute et je développerai pour toi des outils simples à implémenter dans ton quotidien. Le coaching de vie est la méthode efficace qui te permettra de concrétiser tes objectifs efficacement. N’attend plus et réserve gratuitement ton premier rendez-vous.

Crédits

Merci à cet artiste de rendre mes podcasts joyeux en musique.

Titre: Summer Spliffs
Auteur: Broke For Free
Source: http://brokeforfree.bandcamp.com/
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (9MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=495

Merci à ce photographe pour cette image Dino Reichmuth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *