coaching

S3E52 – Entrevue coaching, syndrome de l’imposteur, burn-out créatif

Attention ce mini épisode est un bonus de l’épisode précédent “ Être une entrepreneuse créative en 2019”, j’ai eu l’immense joie, chance aussi, de faire partie des personnes interviewée pour la nouvelle version du “guide des entrepreneuses créatives” de Sandrine Franchet et Sophie-Charlotte Chapman. Lors de l’entrevue enregistrée pour la sortie du guide revisité, nous avons trouvé intéressant de changer nos rôles.  Ce Podcast est donc une entrevue coaching suite à ma participation à leur ouvrage, j’y parle de la place du coaching dans ma vie et ce que ça m’a apporté. Retrouve Sandrine et Sophie sur le stand Eyrolles, samedi 30 Novembre au salon CSF de Paris.

Bonne écoute !

Podcast :


Bonne écoute !

Accompagner entrevue coaching

Sophie-Charlotte : Je me rappelle de notre première entrevue où tu m’avais donné pas mal de conseil sur mon site et mon activité, à l’époque tu étais encore au Canada, je m’étais rendue compte à ce moment combien il est important de se faire aider, et que même les accompagnants ont le droit de se faire accompagner ? Comment te fais tu toi accompagner ?

Sophie : Lorsque j’ai fait mes études de coach de vie, je faisais partie d’un groupe de travail/soutien. J’ai trouvé ce groupe hyper enrichissant nous venions tous de pays et cultures différentes. J’ai gardé contact avec certains membres et avec eux nous avons un système d’entraide d’accompagnement, mis en place. Lorsque je vois que je n’arrive pas ou tourne en rond, j’en fais part lors d’un appel de groupe et les solutions ou l’aide sont souvent très éclairées, parfois je me fais coacher si ma problématique est trop importante pour moi. Dans les 2 dernières années, j’ai énormément grandi grâce à ce système. On voit bcp de coaches de partout avec des formules magiques du succès ou du bonheur. Le vrai coaching ce n’est pas ça. Je pense aussi que c’est important pour mes clientes aussi de savoir que je suis coachée. Ça montre que j’ai foi en ce type d’accompagnement. 

Je distingue le coaching de l’accompagnement très précis, pour lequel j’ai ni les connaissances, ni l’envie, ni les capacités. Par exemple, j’ai quelqu’un qui m’aiguille pour les réseaux sociaux, ou le emailing. Je n’aime pas faire ça, ça va trop vite en connaissances : ça me saoule aussi soyons honnêtes. Donc je me fais aider. Je trouve l’accompagnement dont j’ai besoin via mon réseau : entre mes connaissances : privées et perso, et mes clientes chéries (actives ou anciennes). 

Enfin, il y à un autre type d’accompagnement, ce sont les discussions de coin de table, qui peuvent créer un déclic. Comme par exemple, lorsque nous avons discuté ensemble du mentorat Sophie-Charlotte. J’avais une problématique : trop de demandes de mentorats, pas de structure convenable, etc… Puis suite à notre conversation et à ton excellent article (Le mentoring pour entrepreneuse), j’ai choisi. Je n’accompagnerai que 1 personne, et je me cherche une vraie association pour me structurer. Je n’avais jamais pensé à cela.

Traversée du désert créatif

Sandrine : Dans notre guide, tu témoignages de ta traversée du désert créatif, quand tu y penses maintenant à posterirori, quel regard portes-tu sur cette période difficile ?

Sophie : Tu sais quand on est dans une situation difficile, chaque jour est difficile. Tu n’en vois pas le bout, alors que finalement les réponses évidentes étaient devant moi. Ce désert créatif n’était que l’expression de ma vie qui partait en cacahuète et qui m’avait malmenée. À cette période très peu de choses allaient : mon mari était en burn-out, j’avais été virée de mon job de project manager alors que j’étais enceinte jusqu’aux dents et que j’avais subi du harcèlement psychologique pendant des mois, mon nouveau né était né avec un handicap (soigné depuis) non décelé, j’essayais depuis des années de monétiser mon travail avec L’effet Créa mais l’étiquette de “la fille qui à travaillé gratuitement et donc continuera de travailler gratuitement” me collait (j’étais présente au début du blogging au Québec et on ne proposait pas forcément de te rémunérer pour des articles ou des photos…), je m’étais beaucoup isolée aussi. Bref quand rien ne va, rien ne va. Je pense que j’avais besoin de taper le fond pour remonter à la surface. Je ne suis plus amère de cette période (je l’étais dans le passer), cette traversée du désert était nécessaire. Il faut passer par de la “marde” dans sa vie pour pouvoir se reconstruire. J’ai beaucoup appris de moi pendant cette période : pouvoir trouver la force en soi même quand on n’en peut plus…

L’entrevue coaching, la créativité, le burn-out, le syndrome de l’imposteur

Sophie-Charlotte : Tu nous y parles aussi du burn out et du syndrome de l’imposteur, comment en es tu sortie toi-même ?

Sophie : Ahhhh faut pas que je spoile ce que j’ai dit pour votre livre en entrevue coaching ! J’en suis sortie dans les 2 cas par un énorme travail sur moi-même mais aussi en changeant radicalement de vie ! C’était le déclic : être celle que j’avais toujours voulu être. En me réinventant, je me suis autorisée à devenir forte, bien ancrée dans mes valeurs pour assouvir et accomplir mes objectifs. Ma famille avait besoin de moi mais moi aussi ! J’ai appris de mes erreurs, j’ai travaillé fort, j’ai beaucoup pleuré et douté aussi. Puis petit à petit, j’ai trouvé en moi ce qui m’avait fait défaut les dernières années. J’ai trouvé la foi en moi et mes capacités : bye bye syndrome de l’imposteur. Et suite à une prise de conscience autour d’une fameuse discussion, ^__^ j’ai compris que je n’avais pas besoin de vivre DE ma créativité pour vivre ma créativité. Depuis j’ai un rendez-vous hebdo avec moi-même et je crée dans la joie (je chante (ultra faux) et danse souvent en créant) sans culpabilité. 

Où trouver « Le guide des entrepreneuses créatives » ?

Qui dit sortie de livre dit tournée promotionnelle, où peut-on vous trouver dans les prochaines semaines ?

Sophie-Charlotte : Nous serons comme tous les ans sur le stand de notre éditeur Eyrolles au salon CSF le samedi après-midi pour une séance de dédicaces/conseils comme nous aimons le faire. C’est toujours un super moment où nous avons l’occasion de rencontrer des entrepreneuses qui nous suivent ou des porteuses de projet qui nous découvrent !

Et sinon où vous trouver en ligne et où acheter le livre ? 

Sophie-Charlotte : Sur le site d’Eyrolles, sur d’autres libraires en ligne (fnac.com, decitre.com…) et évidemment sur Amazon mais nous vous proposons plutôt d’aller le commander si vous le pouvez chez votre libraire de quartier pour le soutenir!

Pour découvrir leur univers commun, rendez-vous sur le site des Entrepreneuses Créatives (l’onglet blog vous offre beaucoup de contenus intéressants pour vous les entrepreneuses créatives). Retrouve leurs actualités aussi sur leur compte Facebook commun, leur groupe la tribu des entrepreneuses créatives.
Retrouve Sophie sur son site web pour trouver différentes informations concernant ses livres et formations. Je te suggère chaudement un petit tour sur son blog (avec des articles qui vont parler à ton cœur), sur son instagram pour des images plus intimes et inspirantes @sophiecharlottechapman.
Merci pour cette entrevue coaching. Retrouve Sandrine sur son site web pour trouver différentes informations concernant ses livres et formations. Je te suggère chaudement un petit tour sur son blog (avec des articles qui vont t’inspirer), sur son instagram @SandrineFranchet et enfin sa page Facebook.

Tu as aimé cet épisode ?! N’hésite pas à le partager ^_^

coaching

Le pouvoir de changer de vie

« Le pouvoir de changer de vie » est un nouvel atelier d’auto-coaching qui a pour but de t’aiguiller dans la transition de la fin d’année vers la nouvelle année. Découvres-en plus sur cet atelier ici et crée enfin une meilleure version de toi.

Crédits

Merci à cet artiste de rendre mes podcasts joyeux en musique.

Titre: Summer Spliffs
Auteur: Broke For Free
Source: http://brokeforfree.bandcamp.com/
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (9MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=495

Crédit image Sophie-Charlotte Chapman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *